Un Béguin pour l’obscur

ThéâtreCoproduite par le Théâtre de Vidy et la Comédie de Genève nous vient la dernière création de Guillaume Béguin, «Où en est la nuit?». Réponse dans le texte: «Elle livre au matin une lutte indécise.»

Aux marches du palais écossais, les hommes sont les jouets d'une fantasmagorie.

Aux marches du palais écossais, les hommes sont les jouets d'une fantasmagorie. Image: STEEVE IUNCKER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis son origine simienne et jusqu’à son déclin fatal, l’humanité tâtonnerait en somnambule dans une nappe de brume enténébrée, une poisse épaisse que zèbrent de fulgurants jets de lumière. De son Baiser et la morsure à ce Où en est la nuit? créé à Vidy, le Chaux-de-Fonnier Guillaume Béguin affine sa vision d’une race humaine mi-mâle mi-femelle, velue et divine, soulevée par intermittence d’une fange où nul savoir n’abolira sa faute.

Après Martin Crimp, Jon Fosse ou Rebekka Kricheldorf, le metteur en scène eût pu aller extraire le charbon chez Dostoïevski. Mais c’est en Shakespeare et son Macbeth qu’avec sa compagnie De nuit comme de jour il creuse aujourd’hui son puits.

D’une scénographie signée Sylvie Kleiber, qui érige de hautes marches du pouvoir sur lesquelles s’incrustent de spectraux gros plans vidéo, se détachent le roi hanté par ses sanglantes chimères (Matteo Zimmermann), son amoureuse Lady (Julie Cloux), et ses dignitaires triomphants ou victimes (Jean-Louis Johannides, Cédric Leproust). Y retentissent en écho lointain les bruits et fureurs que Christian Garcia arrache à sa guitare électrique. S’y narre encore l’atemporelle Théogonie livrée par Hésiode voici 2800 ans. En 2 h 45 de ravissement esthétique, si l’écriture shakespearienne avance cahin-caha de l’indistinct au limpide, les projecteurs distribuent leur clair-obscur sans accroc. Tout à l’œuvre au noir qui l’enveloppe, Béguin, lui, en perd légèrement de vue les yeux plissés du public.

Où en est la nuit? La Comédie, jusqu’au 9 avril, 022 320 50 01, www.comedie.ch (TDG)

Créé: 06.04.2017, 19h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...