La Une | Mercredi 22 octobre 2014 | Dernière mise à jour 16:55
Littérature

«L’Ange Gonflable» ou le retour de Gurdjieff au XXIe siècle

Par Fabien Kuhn. Mis à jour le 07.11.2013

Un auteur de 40 ans révèle entre science fiction et philosophie, l’âme de la Géorgie contemporaine.

Zaza Burchuladze, auteur de l' «L'ange gonflable»

Zaza Burchuladze, auteur de l' «L'ange gonflable»
Image: dr

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Bien peu de choses nous connaissons sur la Géorgie, ce petit pays du Caucase : Staline (Joseph Djugashvili) et la guerre de 2008 contre la Russie, tout au plus. Mais ce n’est pas tout. Encore méconnue, la littérature géorgienne fait son petit bonhomme de chemin depuis le 5e siècle. Mais, c’est après la chute de l’Union Soviétique qu’elle se révèle au monde à travers sa langue pour le moins étrange et son alphabet si compliqué.

En 2011, Zaza Burchuladze, un écrivain contemporain, publie « L’Ange Gonflable». L’homme n’en est pas à son coup d’essai. C’est son dixième livre. Malgré une récompense par le Prix du meilleur roman Géorgien, l’ensemble de ses œuvres reste mal compris par le lecteur indigène. En 2012, suite à une agression physique et verbale, l’auteur est contraint de quitter son pays pour l’Allemagne, où, soutenu par une fondation culturelle, il continue à travailler dans de meilleures conditions.

Une traduction magnifique

Une genevoise d’origine géorgienne entreprend en 2012 la traduction de « L’Ange Gonflable » tout en étant persuadée que l’œuvre peut incontestablement conquérir le cœur des lecteurs francophones. Les éditions L’Age d’homme sont immédiatement séduites. Et non sans raison. « L’Ange gonflable » est un vrai délice. On rit. On rêve. On réfléchit aussi, et même beaucoup, subjugué par un univers fantasmagorique à la fois aérien et profond. Entre philosophie, religion et réalité, l’histoire du livre a de quoi surprendre. Si le personnage principal, Georges Gurdjieff est bien connu des mystiques en tout genre, il l’est moins du lecteur lorsque de la suie sort de sa bouche et qu’un arc-en-ciel s’installe dans ses yeux. Notre curiosité se pique, lorsqu'après les invocations mystiques d’un couple ordinaire de Tbilissi, la capitale de Géorgie, Gurdjieff, ce philologue contesté des années 30 apparait subitement en vieil homme dodu et hirsute, en plein XXIe siècle.

Il propose alors au couple fortune et belle vie. Alors que le mystique se prend pour un dieu aux pouvoirs magiques, irrésistible aux yeux des mortels, il n’a pas la moindre idée de ce qui l’attend réellement dans le monde d’ici bas. «Après avoir lu des articles le concernant sur Internet, Gurdjieff changea l’idée qu’il s’était faite de lui-même. Avant, il ne songeait pas à ce que son nom jouisse d’une telle célébrité longtemps après sa mort (malgré le fait qu’il s’était toujours efforcé, et même avec ardeur d’abord de se faire un nom, puis de l’entourer d’une brume mystique). Or son nom avait bel et bien acquis cette notoriété.».

Le retour de Gurdjieff sur terre n’est pas une mince affaire. Les événements, plus incroyables les uns des autres, s’enchainent dans une telle virtuosité que le lecteur est tenu en haleine jusqu’au bout. «L‘Ange Gonflable» est un texte alternatif revigorant. A ne pas manquer.

«L'ange gonflable», de Zaza Burchuladze, 200 p., éditions l'Âge d'Homme, 2013 (TDG)

Créé: 07.11.2013, 08h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment