La Une | Samedi 19 avril 2014 | Dernière mise à jour 11:10
Peinture

Un Van Dyck découvert dans un «musée virtuel»

Mis à jour le 09.03.2013

Un tableau, entreposé dans un musée anglais, a été identifié par des experts comme étant une oeuvre inconnue du peintre Van Dyck, grâce à une photo mise en ligne par un site internet, selon la BBC.

Le portrait peint par Van Dyck.

Le portrait peint par Van Dyck.
Image: BBC/Your Paintings

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le tableau représente le portrait d'une dame d'honneur de l'épouse de Charles Ier, peint quand Van Dyck travaillait à la cour du roi d'Angleterre. Il était stocké au Bowes Museum, à Barnard Castle, dans le nord-est de l'Angleterre. Datant de 1630, l'oeuvre était jusqu'à présent considérée comme une copie.

Mais par chance, le tableau avait été pris en photo récemment par la Public Catalogue Foundation (PCF). Cette association a recensé et photographié tout ce que le Royaume-Uni compte de toiles dans le domaine public, pour bâtir avec l'aide de la BBC un immense musée virtuel de 210'000 tableaux, visibles sur le site «Your paintings» («Vos peintures») d'un simple clic.

Des experts ont repéré sur le site cette toile de 72 cm par 61 et l'ont identifiée comme un Van Dyck.

«Chance extraordinaire»

C'est «une chance extraordinaire», a estimé l'historien et marchand d'art, Bendor Grosvenor. Selon lui, cette toile, en mauvais état, qui aurait pu être vendue aux enchères comme une copie pour moins de 5000 livres (un peu plus de 7000 francs), vaut en réalité autour d'un million de livres.

«Il n'y a absolument aucun doute là-dessus. C'est définitivement du très bon Van Dyck», a confirmé à la BBC l'expert Christopher Brown.

Il a fallu dix ans à l'association PCF pour mener à bien son projet de «musée sans murs», apparemment sans équivalent dans le monde.

Une centaine de personnes ont sillonné le pays jusqu'aux coins les plus reculés afin de débusquer toutes les toiles stockées dans des musées ou des bâtiments publics, bibliothèques, hôpitaux, écoles, voire commissariats ou casernes de pompiers. (ats/afp/Newsnet)

Créé: 09.03.2013, 16h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Septième édition pour le guide «A Table»

Téléchargez l'application